Mode d’emploi…

Posted: 30th décembre 2011 by leo in Non classé

POSOLOGIE: C’est quoi, » Each Day, a Song » ? Apprécier un morceau, le découvrir, le redécouvrir est un plaisir qui peut se renouveler chaque jour…Un morceau qui colore un moment, qui donne le sentiment de cotoyer de belles choses. Une fois par jour semble être une bonne prescription…Quel qu’en soit le style, même si ici il sera surtout question de pop-rock. Au sens très large. L’univers de la musique enregistrée et diffusée existe depuis longtemps maintenant. Et on semble pourtant loin de l’essoufflement. Chaque jour permet la découverte d’un artiste, d’un groupe, d’un titre…Foster The People, Wilco, King Krule, The Vaccines…cette année, Nirvana, Blur, Oasis, Clash, The Smiths, New Order, David Bowie, Marc Bolan, Neil Young, The Byrds,The Beatles…auparavant. Redécouvrir ces « anciens » groupe, ou les découvrir parce tout simplement on n’était pas encore de ce monde…Découvrir ceux qui fourbissent leurs notes, et s’apprêtent à envahir la scène…C’est l’idée de ce site…

COMPOSITION: Des coups d’oeil sur la carrière de groupes et artistes plus ou moins connus / Des gros plans sur des albums importants / Des artistes à découvrir, à suivre / Un regard en arrière sur d’anciens charts, histoire de respirer l’atmosphère musicale d’un moment donné / Des news, glanées à droite et à gauche: albums prévus, actualité des groupes,…

DATE D’EXPIRATION: Non ( ou alors peut-être le 21/12/2012 ?)

EFFETS SECONDAIRES:  l’envie de découvrir plus avant ces groupes et artistes dont il sera question ici.

IMPORTANT: ne pas hésiter à nous faire part de vos suggestions ou questions…

 

 

Third Man Records – Eclectique…

Posted: 25th février 2020 by leo in Punk, Rayon "frais"

Le catalogue de Third Man Records s’élabore au gré des coups de coeur de son mentor Jack White. Et ça part dans tous les sens.
En février, TMR assurait la première sortie US de trois albums de France Gall, datant de la seconde moitié des 60s. White désirait faire découvrir la période Yéyé et Psyché de la chanteuse française.
Pour mars, changement radical de registre: il s’intéresse au Punk radical d’un éphémère groupe de Detroit, The Pathetx. Un groupe né en 1980, influencé par les Dead Kennedys, qui a pratiqué un Punk violent, extrême, préfigurant la scène hardcore qui allait naître à Detroit…
The Pathetx n’ont vécu qu’une vingtaine de mois. Ils ont eu le temps de se produire à Londres, et de préparer un album. Un disque qui n’allait jamais voir le jour, vu la séparation du groupe. Les bandes se sont égarées dans la nature. Jack White les à récupérées et sortira en mars sur son label pour la première fois cet album vieux de presque quarante ans. Neuf titres rapides et nerveux, moins de vingt minutes. Et pour l’occasion, le groupe se reformera pour un soir, à Detroit…

A suivre – Buzzard Buzzard Buzzard

Posted: 24th février 2020 by leo in A suivre...

Dans les sorties récentes, un petit bijou de Glamrock, proposé par un jeune groupe originaire de Cardiff, Buzzard Buzzard Buzzard
Tom Rees, chanteur, guitariste et créateur du groupe, nourrit une passion pour le son du début de la première moitié des 70s au Royaume-Uni, de Norman Greenbaum à Marc Bolan (« Electric Warrior » est son album de référence) en passant par John Lennon, dont il se déclare fan absolu (d’où le titre du single…), ou David Bowie (également cité dans le nouveau single),…
BBB a sorti quelques singles l’an dernier et s’est produit sur la scène BBC Introducing à Glastonbury.
Le groupe entamé en ce début d’année une première tournée anglaise.
Et sort ce single (accompagné d’une ambitieuse vidéo version longue) qui devrait lui permettre d’élargir son public…

Songs For Australia – Beds Are Burning…

Posted: 19th février 2020 by leo in Rayon "frais"

« Beds are burning »: cette expression anglaise pourrait se traduire en français par « il y a le feu à la maison ». C’était le titre d’un excellent single de Midnight Oil sorti en 1987. Peter Garett, le leader de cette formation australienne, impliqué dans la lutte pour la préservation de la qualité de l’environnement (Il fut ministre de ce secteur par la suite), voulait mettre l’accent sur l’urgence environnementale.
C’était il y a plus de 30 ans. L’urgence est plus que jamais d‘actualité, et elle n’a hélas guère suscité de réels changements…
Les Australiens ont expérimenté de manière cuisante ses effets avec les incendies de ces derniers mois…
Une artiste locale, Julia Stone, reprend le titre de Midnight Oil, une version très différente, qui va figurer sur un album collectif dont elle a coordonné la réalisation.
Un disque destiné à récolter des fonds pour les victimes des incendies. Divers artistes et groupes y reprennent des morceaux produits à l’origine par des Australiens…
Kurtis Vile, par exemple, reprend Nick Cave, The National interprète un tube d’Inxs, « Never Tear Us Apart », et Dope Lemon un classique des Go Betweens, « Streets Of Your Town »…
Sortie de cette production en mars sur les plateformes de streaming, en juin en cd et vinyle…

Alice Cooper – Live au Fire Fight…

Posted: 17th février 2020 by leo in Rayon "frais"

Un moment de live…Alice Cooper était ce week end à l’affiche du Fire Fight, à Sidney, un festival destiné à récolter des fonds pour les victimes des incendies qui ont frappé l’Australie.
Un Alice Cooper au punch toujours étonnant, qui interprète sans être ridicule son titre du début des 70s, « I’m Eighteen ».
Le bonhomme a quand même dépassé la barre des 70 ans…

 

Bigott – A découvrir…

Posted: 17th février 2020 by leo in Rayon "frais"

Un single, illustré par un délirant clip en stop motion plasticine, attire l’attention parmi les sorties de ces derniers jours: « This Is All Wrong » de Bigott. Un nom qui avait déjà attiré notre attention il y a un peu plus d’un an avec « Dreaming »…
De quoi s’interesser à ce Bigott. Un cas à part. Il s’agit d’un Espagnol, originaire de Saragosse, actif depuis une quinzaine d’années sur la scène musicale. Il a sorti un premier album en 2009. « Friendly Monsters » sorti l’an dernier est le neuvième. Le bonhomme est productif, et inclassable. Il navigue entre Indie Rock, Psyche, Indie Folk,…au gré de ses envies et parfois au sein d’un même album. Beaucoup de fantaisie, aussi, dans des morceaux souvent courts, simples et efficaces comme ce dernier single…

 

Black Sabbath – L’invention d’un genre…

Posted: 15th février 2020 by leo in Non classé

13 février 1970: la sortie d’un album marque l’acte de naissance d’un genre nouveau dans l’univers de plus en plus diversifié du Rock…Le premier album de Black Sabbath est le premier disque de Heavy Metal, avec un son lourd, les distorsions, les thèmes sombres inspirés du cinéma d’horreur, les climats angoissants….
Le groupe de Birmingham, né en 1968, se distancie clairement du climat ambiant « Peace & Love ». Le label Vertigo le remarque, et un premier album est enregistré à Londres, dans les conditions d’un live et non pas instrument par instrument. Enregistrement très rapide, et sortie de l’album au Royaume-Uni le vendredi 13 février, sous une pochette aux allures macabres…
Et l’album rencontre un beau succes: il atteint la 8ème place du top UK, la 23ème du Billboard.
C’est le début d’une carrière, et la naissance d’un style musical…

En juillet dernier, on s’intéressait à un jeune groupe britannique, Working Men’s Club , à l’occasion de la sortie d’un second single. Le groupe, originaire du Yorkshire, auteur du percutant « Bad Blood » quelques mois plus tôt, venait d’être signé par Heavenly Recordings…Groupe « à suivre »: on le suit donc de près, et on a le plaisir de découvrir un excellent nouveau single, plus abouti encore que ses prédécesseurs…
WMC est un de ces jeunes groupes -Cabbage, Shame, Life,...- qui évoquent le monde dans lequel ils vivent de manière tranchée, avec un son rugueux.
Pour WMC, les références musicales se situent du côté du Postpunk et de la Cold Dance de la fin des 70s. Ils évoquent The Fall et Suicide, on pense aussi à l’Ultravox des débuts, à Magazine, Gang Of Four, Quando Quango,…
A noter que au sein du BIMM de Manchester, un de ces instituts au sein desquels on « apprend à devenir artiste de musique moderne » que le projet est né, à l’initiative de Sydney Minsky Sargeant, qui y étudiait le songwriting. En écoutant les réalisations de Working Men’s Club, on se dit que cette formule d’enseignement à du bon.
C’est aussi d’un de ces BIMM, celui de Dublin, que viennent les musiciens de Fontaines DC. Et par le passé, c’est aussi un tel institut qui a « généré » The Kooks…

 

The Strokes – L’album: le 10 avril…

Posted: 11th février 2020 by leo in Non classé

Le 10 avril: c’est la date de sortie du nouvel album des Strokes. Julian Casablanca l’a annoncé cette nuit lors d’une soirée de soutien à Bernie Sanders, à la veille d’une importante journée de vote pour l’investiture du Parti Démocrate au New Hampshire.
Les Strokes au cours de leur set ont interprété un nouveau titre qui figurera sur ce lp, le premier depuis 2013, et ont proposé la vidéo d’un autre…

Pottery – L’album arrive…

Posted: 7th février 2020 by leo in Non classé

Prendre le temps de bien faire: le premier « vrai » album de Pottery arrive le 10 avril chez Partisan Records. Pottery, c’est ce groupe de 5 musiciens établis à Montréal que nous avions découvert avec un premier single, »Hank Marvin », fin 2018. Un titre étonnant, rappelant par moments Sparks, Déco ou les Roxy Music période Eno. Interrogés par un média canadien, les membres de Pottery, un projet ne en 2017, expliquaient qu’il avaient déjà un album prêt,mais qu’ils attendaient une bonne opportunité pour le sortir…
Quelques mois plus tard,un second single et un premier ep ne laissaient plus de place au doute: Pottery était bien un groupe « à suivre »…
Arrive enfin le fameux premier album, « Bobby’s Motel », sur la longueur duquel va se dévoiler plus longuement l’univers sonore de groupe. Un single annonce la couleur: on pense à l’effervescence de la période postpunk, quelque part du côté de Devo, des Talking Heads, d’Xtc, de The Normal, des Flying Lizards,…
De belles références, intelligemment digérées, et un beau sens de l’humour…A savourer…

 

Une disparition, celle d’un important représentant de la génération postpunk: Andy Gill est mort à l’âge de 64 ans. Il était un membre fondateur de Gang Of Four, groupe engagé politiquement, et qui avait progressivement ajouté une dimension dance à l’énergie punk…
Gill, c’était cette guitare incisive, agressive, qui s’exprimait à jeu égal avec le vocaliste Jon King. Un rôle que l’on discerne bien dans la vidéo d’une prestation en 1981 pour l’Old Grey Whistle Test…