Mode d’emploi…

Posted: 30th décembre 2011 by leo in Non classé

POSOLOGIE: C’est quoi, » Each Day, a Song » ? Apprécier un morceau, le découvrir, le redécouvrir est un plaisir qui peut se renouveler chaque jour…Un morceau qui colore un moment, qui donne le sentiment de cotoyer de belles choses. Une fois par jour semble être une bonne prescription…Quel qu’en soit le style, même si ici il sera surtout question de pop-rock. Au sens très large. L’univers de la musique enregistrée et diffusée existe depuis longtemps maintenant. Et on semble pourtant loin de l’essoufflement. Chaque jour permet la découverte d’un artiste, d’un groupe, d’un titre…Foster The People, Wilco, King Krule, The Vaccines…cette année, Nirvana, Blur, Oasis, Clash, The Smiths, New Order, David Bowie, Marc Bolan, Neil Young, The Byrds,The Beatles…auparavant. Redécouvrir ces « anciens » groupe, ou les découvrir parce tout simplement on n’était pas encore de ce monde…Découvrir ceux qui fourbissent leurs notes, et s’apprêtent à envahir la scène…C’est l’idée de ce site…

COMPOSITION: Des coups d’oeil sur la carrière de groupes et artistes plus ou moins connus / Des gros plans sur des albums importants / Des artistes à découvrir, à suivre / Un regard en arrière sur d’anciens charts, histoire de respirer l’atmosphère musicale d’un moment donné / Des news, glanées à droite et à gauche: albums prévus, actualité des groupes,…

DATE D’EXPIRATION: Non ( ou alors peut-être le 21/12/2012 ?)

EFFETS SECONDAIRES:  l’envie de découvrir plus avant ces groupes et artistes dont il sera question ici.

IMPORTANT: ne pas hésiter à nous faire part de vos suggestions ou questions…

 

 

Un 18ème album en vue -il arrive en septembre- et un hommage à Dave Greenfield: retour discographique pour les Stranglers…
Leur dernier album en date était sorti en 2012. Neuf années plus tard, ils proposent « Dark Matters », dernier album réalisé avec Greenfield, décédé en mai 2020 des suites du covid.
Il est présent sur huit des onze titres de l’album. Parmi les trois autres, un hommage que lui rendent ses anciens collègues…

Bob Dylan – Revisited, pour Uncut…

Posted: 5th mai 2021 by leo in Rayon "frais"
Coolitude encore avec cette reprise du « Lady Lay » de Bob Dylan par les Flaming Lips…
Une reprise qui figure sur un album proposé en supplément du magazine Uncut, avec d’autres covers enregistrées exclusivement pour l’occasion par des gens comme Richard Thompson, The Weather Station, Cowboy Junkies, Low, Thurston Moore, ou Fatoumata Diawara avec une étonnante version aux couleurs africaines de « Blowin’ In The Wind » …Une sorte de cadeau d’anniversaire pour Dylan, qui fête son 80ème anniversaire le 24 mai…

New Order – Revoilà Arthur Baker…

Posted: 5th mai 2021 by leo in 80s, Rayon "frais"
New Order propose, en version 12″ et CD, une collection de remixes de son titre « Be A Rebel » sorti l’an dernier.
Et pour l’occasion retrouve Arthur Baker.
Des retrouvailles qui nous reportent au début des 80s…A New York, Arthur Baker expérimente de nouveaux sons, avec une production dance qui met en avant les sonorités électroniques. La recherche du « perfect beat »…
De l’autre côté de l’Atlantique, New Order s’éloigne progressivement de l’univers de Joy Division…
Les deux trajectoires se croisent, une rencontre qui débouche sur la sortie de deux 12″ mythiques du parcours de New Order, « Confusion » en 83 et « Thieves Like Us » en 84, les deux successeurs de « Blue Monday »…
Ce n’est pas la seule actualité du groupe: un copieux live, témoin de la tournée 2018 s’annonce, et New Order annonce de nouvelles scènes pour l’automne, avec Hot Chip et Working Men’s Club, une des révélations de ces derniers mois…

Test grandeur nature à Liverpool: un mini festival s’est déroulé ce week-end dans le Sefton Park, avec 5000 spectateurs (au lieu des 7500 que l’endroit accueille habituellement)…

Pas de masque, pas de distances de sécurité, pas de passeport vaccinal. Et du live comme avant…
Avec des bars et des échoppes à nourriture…
Seules conditions: fournir une attestation de test négatif, en passer un nouveau après le festival, et laisser ses coordonnées.
Un test organisé par le gouvernement en vue de mesures d’allégement du lockdown envisagées pour le début de l’été…

A suivre – Coach Party

Posted: 25th avril 2021 by leo in Non classé
Coach Party est un jeune groupe britannique qui vient de sortir un second ep.
Deux filles, deux garçons, originaires de l’Ile de Wight, qui ont publié depuis 2019 plusieurs singles et ont suscité l’intérêt du label londonien Chess Club (The Wha, Mumford & Sons, les débuts de Wolf Alice,…)
Une voix féminine intéressante -Jess Eastwood qui joue aussi de la basse-, des titres qui évoquent la difficulté de vivre avec les autres et avec soi-même, un son sobre, et de belles harmonies: Coach Party à de beaux atouts à faire valoir.
Le groupe a reçu un bel accueil du côté des radios britanniques, et ronge son frein en attendant de pouvoir à nouveau s’exprimer en live…
Un groupe « à suivre », assurément…

 

Nouvel album en vue pour Iceage, sur un nouveau label, Mexican Summer, qu’ils ont annoncé avoir rejoint en février dernier.
« Seek Shelter » arrive trois ans après son prédécesseur. Un long silence seulement interrompu par un « Lockdown Blues » de circonstance en avril 2020…
C’est en 2008 que les jeunes Danois, copains d’enfance, ont créé leur groupe. En 2011 sortait leur premier album, « New Brigade », douze titres en moins de vingt cinq minutes, une énergie et une insolence héritée du Punk. Le disque sort au Danemark, puis aux États-Unis.
Les jeunes musiciens d’à peine vingt ans acquièrent rapidement une belle notoriété…
Dix ans plus tard, leur cinquième album est marqué par plus de maturité, la tension est canalisée, le son plus élaboré…
Pour la première fois, Iceage a travaillé avec un producteur: Peter Kember, alias Sonic Boom, membre fondateur de Spacemen 3, qui a, notamment, travaillé avec Panda Bear et Mgmt…

Nouveau single pour Sports Team, première nouvelle réalisation depuis la sortie en juin dernier du très intéressant premier album du groupe…
Le nouveau titre est positif, « Happy », conçu par les membres du groupe comme un « anthem for a summer of hope ».
Un titre élaboré à la fin de 2020, une année marquée par une pandémie qui a privé le groupe de son moyen d’expression préféré, le live.
Sports Team veut envisager un été à venir marqué par l’allégement du lockdown…
Sports Team, ce sont six musiciens installés à Londres, qui proposent un son solide, guitares en avant et belle présence vocale, au service de textes qui se teintent volontiers d’ironie. Un style très « british », comme le pratiquent ces jeunes groupes talentueux dont la multiplication ces derniers temps prend l’allure d’une « nouvelle génération anglaise »,..
Les membres de Sports Team ont créé le groupe alors qu’ils étaient étudiants à Cambridge.
En juin 2019, nous les pointions comme groupe « à suivre », avec le single « Here It Comes Again ». Statut confirmé avec les singles suivants, et un brillant premier album, « Deep Down Happy »…

Une disparition, celle du guitariste Mike Mitchell, à l’âge de 77 ans. La plupart d’entre vous se poseront cette question: c’est qui, ce Mitchell?
Pas une star, c’est sur. Mais le bonhomme est l’auteur d’une ligne de guitare qui a traversé les décennies, et inspiré plus d’un apprenti guitariste: le riff de la version des Kingsmen de « Louie Louie », en 1963.
Au départ, c’est un titre de Rythm & Blues, teinté d’influences latinos composé par Richard Berry, sorti en 1957.
Les Kingsmen connaissent un joli succès en interprétant ce titre dans le club dont ils sont le groupe résident.
Le patron de l’endroit s’improvise manager, et réserve une heure de session d’enregistrement dans un petit studio.
Enregistrement rapide et aux allures improvisées, émaillé de quelques erreurs. Ça lui donne un cachet intéressant, novateur sans le vouloir.
Les Kingsmen proposent un morceau spontané, « urgent », précurseur du Garage. Le chanteur doit hausser la voix pour l’imposer au milieu des instruments et la porter jusqu’à un micro situé trop haut.
Cette version du morceau connaît un succès commercial que n’avait pas rencontré celle de Berry. Et surtout il servira de modèle pour de nombreux musiciens…
Mitchell était le dernier des membres originels des Kingsmen, dans un groupe toujours actif, en live, avec un line up changeant au fil des années.

 

Un intéressant mix de funk, de soul, de jazz, de reggae, d’influences africaines, c’est le menu du premier vrai album d’un musicien installé à Londres,Tiggs Da Author.
Un disque qui est le résultat d’un cheminement familial et personnel: Adam Simon Muhabwa est né en Tanzanie, en 1990. Après le décès de son père, sa mère choisit de s’installer à Londres.
Lorsqu’elle decide de rentrer au pays, Adam, âgé de 16 ans, choisit de rester en Angleterre. Et de faire son chemin dans la musique, sous le nom de Tiggs, clin d’oeil au Tigrou de Winnie l’ourson…
Il multiplie les collaborations dans le milieu du rap londonien, et sort des singles des 2013. On se souvient du tonique « Georgia », en 2015.
Lors de ses retours au pays, il côtoie la scène jazz tanzanienne. C’est une de ses sources d’inspiration.
« Blame It On The Youts » son premier véritable album, apparaît comme un jalon important dans son parcours, et une sorte de démonstration de son savoir-faire, abordant divers registres sonores…

The Black Keys en mode blues: le duo consacre son dixième album à un hommage au blues du delta du Mississippi, et à des musiciens qui font partie de ses importantes sources d’inspiration, des artistes comme Junior Kimbrough, John Lee Hooker ou Big Joe Williams…
C’est une version tonique d’un classique du répertoire, aux origines indécises, « Crawlin’ Snake », enregistré sur disque pour la première fois par Williams en 1941, et popularisé par Hooker, qui précède et annonce l’arrivée de l’album, « Delta Kream », le 14 mai…
Une cover publiée il y a quelques jours par The Black Keys exclusivement sur le site de leurs fans, et enfin rendu public ce jeudi. Une belle version qui permet d’espérer un intéressant album.